QUEL TYPE CHAMBRE CHERCHEZ-VOUS?

*
*
*
*
Le guide de location à Londres

Pour celui qui décide de louer une maison, Londres offre de multiples solutions, mais c’est une procédure qui requiert la connaissance de certains aspects techniques et pratiques du secteur immobilier, comme par exemple la connaissance de certains termes spécifiques où les modalités de paiement. Grâce à ce petit guide, nous vous dirons comment éviter les problèmes les plus récurrents liés à la location d’un bien immobilier à Londres.

Il faut tout d’abord commencer par faire la disctinction entre les différentes “zones de Londres”. Tout le monde ne sait pas que Londres est divisée en plusieurs zones, qui partent du centre (city) et qui se propagent en cercles croissants jusqu’à l’extrême périphérie. La logique nous laisserait penser que dans le centre (zone 1) les maisons sont beaucoup plus coûteuses que dans les zones adjacentes (zones 2 ou 3). Cette donnée est certainement vraie et considérable si l’on envisage de louer une maison ou une chambre.

Ce qu’il faut cependant prendre en considération, en plus du prix, c’est tout d’abord la proximité du métro (n’oublions pas que Londres est désservie par 12 lignes de métro), ainsi que la proximité des arrêts de bus (s’il est regrettable que le métro ferme à minuit, les bus circulent 24h/24). Dernier point qui n’est pas des moindres, est de prendre en compte le prix de l’abonnement des moyens de transport qui peut varier selon les exigences.

Par exemple, un abonnement hebdomadaire seulement pour les bus de la zone 1 et 2 coûte environ 10 pounds de moins qu’un abonnement pour le bus et le métro (toujours pour les zones 1 et 2). Ce qui veut dire que si une personne habite en zone 3 et travaille en zone 2, facilement accessible en bus, et qui n’a pas l’habitude de se déplacer en ville, elle n’a aucune raison de prendre une maison en centre ville, et encore moins de souscrire un abonnement hebdomadaire au métro. Pour un quelconque déplacement en métro, il suffira de recharger sa carte de voyage (Oyster Card) du montant désiré.

Vous avez donc compris que Londres offre diverses opportunités pour louer un appartement , et chacune d’entre elles doit être soigneusement évaluées et considérée. Une fois que la zone est bien déterminée, vous pouvez enfin vous lancer à la recherche du bien immobilier idéal. Durant cette étape plutôt délicate, il vous faudra maîtriser la connaissance technique de certains aspects et termes utilisés ici à Londres.

Tout d’abord, vous devez vérifier si le bien immobilier est humide (DAMP) en regardant en général les coins du bas (l’humidité vient presque toujours du bas). Puis, vous devez contrôler la pression de l’eau en ouvrant soit le robinet de la cuisine, soit celui de la salle de bain. Une fois fait, il faut s’assurer que la maison n’a pas de brèches diverses dans les murs. Une maison avec de nombreuses brèches est plus prédisposée à l’infiltration de l’humidité. Une fois que vous avez contrôlé les aspects les plus communs pour l’habitation, il faut passer à d’autres plus importants, ceux qui parlent d’argent.

En ce qui concerne la location d’un logement, Londres a des règles différentes de celles des français. En effet le loyer se paie à la semaine et la caution peut varier de 1 à 6 semaines. A cela, il faut ajouter que presque tous les contrats prévoient une période minimum de séjour. Ceci est un aspect décisif au moment de la signature du contrat parce que selon la durée, le montant du loyer hebdomadaire peut-être renégocié. Enfin il y a les “council tax”, qui correspondent à la “taxe d’habitation” et qui peuvent faire la différence.

CONSEIL: ne jamais omettre cet aspect. Vous devez toujours vous assurer de l’avoir mis au clair.

Autres messages intéressants


Vérifie tout de suite la disponibilité de chambres dans le centre de Londres

La demande est GRATUITE et elle N'EST PAS OBLIGATOIRE.
Elle te permettra de recevoir tout de suite les prix et les disponibilités des chambres demandées.